« | »

Misaritaka loatra ny hetsi-panoherana sabotsy!

2009-03-20 @ 23:17 in Politika

Be ireo mihevitra ny hihetsiketsika ny sabotsy 21 marsa 2009 izao. Kely fanantenana ihany aho satria karazany hoe ora farany vao naheno ny vaovao sasany. Mikorontana ihany koa ny zava-drehetra. Ny sasany milaza ho etsy Ambohijatovo, ny hafa eny anoloan'ny 13 mey, misy ny eny amin'ny 13 mey avy hatrany. Ao ireo manao hoe eo anoloan'ny Fitsarana avo momba ny Lalampanorenana, misy ny miteny eny anoloan'ny Masoivoho frantsay. Dia aiza ihany izany no izy? Hita tokoa hoe "menalamba" ka lasa samy te-hitarika noho ny hafanam-po. Mbola manana fahabangana lehibe noho izany ny manao ity hetsi-panoherana ny fitondrana tetezamita ity: ny fifandaminana sy ny famondronana ny hery!

Ekeko tokoa fa tsy misy afaka manakana ny hetsika kasaina atao Sabotsy nefa misy ny fotoana iray izay tsy azon'ny sasany sakanana dia ny Alahady 29 marsa ho avy izao. Ny eto Antananarivo nantenaiko ihany mba hanao fotoan-dehibe ny FFKM saingy asa angaha inona no mahazo azy. Maninona ny eto Antananarivo raha amin'io alahady io eny Mahamasina miaraka amin'ny FJKM? Misy iomanana tsara koa amin'izay fotoana izay fa toa ady koropaka mety ho afo-mololo fotsiny izao fisaritahana izao ka tsy hahavitan-javatra. Enga anie mba hahay hivondrona isika ary samy hametraka ny 29 marsa any amin'ny misy antsika tsirairay avy ho fotoan-dehibe. Aoka noho izany mba hahay hiomana tsara isika fa tsy entin'ny fo ka mety hahavita zavatra tsy mety sanatrian'izany! tsy aleo ve atomboka amin'ny fotoam-pivavahana ity, eny fa na dia mety ho reformé fotsiny aza ny fotoana amin'ny Alahady 29 marsa 2009 dia izay indrindra ny fotoana ivoriana. Azo atao ihany koa anefa ny miaraka amin'ny an'ny FFKM tokony hisy ny tolakandro, satria fanao isan-taona izany! Tolo-kevitra ampahibemaso ny ahy ry zareo fa anareo no mandinika!



jentilisa, 21 marsa 2009 amin'ny 01:46

Hevitra

sao hadinon'ny olona ary ny 29 mars

mety tsy hitan'izy ireo akory hoe ny ampitson'io tiany hietsehana io ange ilay 29 mars ka tokony hatambatra @ io ny hery! tsy ho tratra intsony ny fanentanana @ radiomadainternational ? manomboka @ 7 maraina no mandeha. Tena ho korotana be fotsiny marina, ho entim-po mafana eo daholo!!!

Nampidirin'i gasi @ 01:02, 2009-03-21 [Valio]

errata corrige

izaho indray kay no efa matory, hay mbola @ herinandro ambony ny 29 mars. Tokony mba hisy handeha hanentana am-bava ny mpitolona miparitaka rehetra eny an-toerana rahampitso mba hody milamina daholo ary hiandry ny 29 mars hirodobe ary asiana fandrindrana. Mandra-piandry izany mety efa ho tafita ny hafatra sy ny fandaminana amin'ny alalan'ny onjam-peo vaovao

Nampidirin'i gasi @ 01:24, 2009-03-21 [Valio]

Des militaires donnent 7 jours à Andry Rajoelina pour quitter le pouvoir
20 mars 2009
COMMUNIQUE
Nous, militaires de la Base Aéronavale d’Ivato (BANI) et du Premier Régiment de la Force d’Intervention (1e RFI) d’Ivato, tous grades confondus, déclarons solennellement :
1- Nous condamnons l’acte de vandalisme perpétré par les militaires du CAPSAT par le coup d’Etat du 16 mars 2009.
2- Nous condamnons toute violence envers les civils que les Officiers du CAPSAT dirigés par le Col NDRIARIJAONA André ont commis durant le mois de Mars 2009.
3- Nous condamnons les menaces et les kidnappings de nos Officiers généraux.
4- Nous condamnons l’intervention d’Andry Rajoelina et de Ratsirahonana pour qu’une guerre civile survienne à Madagascar.
5- Nous condamnons l’entrée des vrais mercenaires français à Madagascar par l’intermédiaire de Roland Ratsiraka à Tamatave.
6- Les militaires (Tafika) ne sont pas divisibles par la politique. Nos confrères du CAPSAT ont été payés par des centaines de millions par Andry Rajoelina (des preuves sont irréfutables).
Par conséquent :
- Nous portons plainte au sein du tribunal militaire malgache et africain pour que ces militaires putschistes et incontrôlables soient jugés et punis par la loi martiale.
- Nous demandons le départ sans condition de ces mercenaires français actuellement à Antananarivo.
- Nous demandons à la population malgache de ne plus accepter l’ordre des militaires du CAPSAT car ce sont des vrais bandits armés et inhumains.
- Nous demandons la tenue de l’assise nationale dans un meilleur délai.
- Nous demandons à Andry Rajoelina et Ratsirahonana de quitter sans condition le pouvoir. Ils ont une semaine de se décider.
- Nous demandons à la communauté internationale de ne plus s’intervenir dans notre affaire purement malgacho-malgache.
- Enfin, nous sommes prêts et disponibles si nécessaire de protéger la Nation par la force.
« Ho an’ny Tanindazana »
Fait à Ivato, le 18 mars 2009

Nampidirin'i topmada @ 01:30, 2009-03-21 [Valio]

Angelina Soamininala

Rue des Valeurs Ancestrales

Madagasikara

Andry Rajoelina

Place du 13 Mai

Antananarivo


Objet : Poème pour cadeau d’investiture.

Titre : Souviens-toi !


Anjanapara, Betafo Vakinankaratra,

le 21 Maris 2009


Cher Andry,


"Souviens-toi !"


Nous nous sommes connus sur les bancs de l’école.
Je me souvins de toi et même de tes paroles

Tu n’étais point doué mais plein de vitalité

« Quelle beauté, quelle beauté »,

Garçons et filles t’enviaient.


Autour de toi gigotaiet une pullule d’admiratrices

Devant, derrière, même dans les coulisses

Tes traits fins, tes cheveux lisses ont fait fondre le cœur des jeunes filles

De modestes et de bonnes familles.


Quant à moi, je planais, je rêvais de quitter ces bancs

Partir loin, suivre vents et marrées et traverser les océans

A l’inverse de toi, ma peau est foncée, mes cheveux bouclés

J’ai confiance en moi et je ne t’ai jamais guerre enviée


Tout nous sépare mais une chose nous uni

Le sentiment d’être né pour un destin précis

Chacun sa route nos destins n’étaient pas liés

Tu étais DJ, et moi, je sillonnais le monde des quatre côtés


Bien des années plus tard, nous nous sommes croisés

Ton nom a changé, tu es désormais TGV

Grand chef d’entreprise, dit-on de toi

Femme d’affaires, dit-on de moi


Les journaux, les magazines raffolent du petit Roi – Injet, panneaux et même Trophet

Rien ne semble t’avoir échappé !

Quand à moi, plus discrète mais les rêves ne m’ont jamais quittés

Revenue sur mon Ile, la tête bien pleine et remplie de projets


Investir, construire, développer, innover

Tels étaient mon mentor et l’objet

De ce retour, longtemps planifié

Longtemps désiré


Le « Grand » homme d’affaires, tiré à quatre épingles est bien costumé

Je retrouve un TGV, version luxe et décomplexé

La femme d’affaires privilégiée,

Invitée d’honneur, j’ai enfin pu assister

A un des ces évènements, que bien sur tu as créés


Ce soir-là, nos regards se sont croisés

Ton regard insistant, clairement indiquait

Que tu as reconnu en moi quelque chose de familier


Malgré l’affichage, le bling bling et bonnes apparences

J’ai vu à travers toi, la même vieille arrogance

Non ! Pas à mon égard mais à ceux qui t’entourent

Car en me regardant, tes idées courent

Tu cherches mon regard, qui l’eût cru ?!

Mais depuis, nos regards ne se croiseront jamais plus !


Malgache, patriote et fière de l’être

Je mise sur du concret et jamais des « peut-être »

Mais à maintes reprises, mes projets s’enlisent

Ont fait l’objet

D’obstacles innombrables

Mais vite, j’ai compris qu’hélas dans mon pays, il ne suffisait pas d’être capable


Mélange des genres, politique, religion, corruption

De quoi faire trembler ceux qui comme nous– porteurs de bonnes intentions

Je chéris mon pays du plus profond de mon être

Mais au fil du temps,le concret est devenu « peut-être »


Enragée, révoltée de toutes ces injustices

Je me lève, je refuse et je milite

Toi et moi savions que nos dirigeants nous tournaient le dos

Démocratie, liberté, n’étaient que de vains mots


Ma résistance commence par le boycott des produits Tiko

Pas question d’en consommer à la maison comme au bureau

Outragée, révoltée, je refuse toute proposition

De certains membres du Gouvernement d’adhérer à leur position


Notre pays et ses ressources et nos valeurs ancestrales

Seuls socles d’un Tanindrazana idéal

Et je continue à rêver d’un monde meilleur pour mon peuple

Alors je ne puis me taire, je ne puis rester neutre


Puis, vint ton avènement à la Mairie de Tana

J’ai imploré les ancêtres pour que ce soit toi

Traits fins mais moins lisse tu te bats

Pour plus de justice et plus de débats


Désormais, je te suis virtuellement mais je te soutiens autrement

En coulisse, j’élève la voix pour que l’on nous entend

Dialogue de sourd, c’est la loi du plus fort

Mes nuits sont blanches et jamais je ne m’endors


En dehors des affaires, Sarah, Maika, les rumeurs à ton égard vont bon train

Que ta lutte est personnelle et que tu n’iras pas loin

Adepte des faits et non des rumeurs

Je ne percevais pourtant en toi, aucune rancœur


Tu cries liberté, tu cries justice

Tu cries démocraties et partout tu t’immisces

Je te soutiens et je m’accroche à mes rêves, je continue dans ma lancée

Bâtir, construire, développer, créer


Au fil du temps nos rêves s’éloignent

Moi je rêve de valeurs et toi de « règne »

D’ailleurs avons-nous jamais partager les mêmes rêves

Tiré à quatre épingles, tu n’admets aucune trêve


Tu es comme un livre fraîchement imprimé

Beau, lisse, mais qu’as-tu à raconter ?

L’habit fait le moine

Et en blanc tu te proclames

Chet d’un Etat, maintenant sans âme

Et aucun état d’âme


Avec toi se sont envolées les valeurs ancestrales

La démocratie par les violences bestiales

A l’égard de tes aînés, quand bien même ont tort ou sont ignorants

Méritent le respect, car tu n’es qu’un enfant


Le « mal » est chassé, le mal est vaincu !

Songes-tu un instant que tu as aussi perdu ?

Quelles sont tes marques, quelles sont tes valeurs

Tes partisans semblent n’être que des pilleurs et des voleurs


Pillage économique, pillage politique

Pillage constitutionnel, pillage intellectuel, pillage évangélique

Telles sont les s seules images imprimées dans nos mémoires

Et a jamais tu les a inscrits dans notre histoire


La loi du plus fort que jadis tu combattais

Est devenu ton mentor pour mieux régner

Tu n’instaures la peur et l’angoisse

Devenu petit à mes yeux, tu as perdu ton « class »


Mais où emmènes-tu notre pays, et vers quel transition ?

Quand on sait aujourd’hui que tes valeurs reposent sur l’adhésion des bataillons ?

Alors contre toi, je m’insurge et j’entre en résistance

Tu confonds nos valeurs à celles de la France


L’unité de notre peuple et nos valeurs communes ancestrales

Même si elles te semblent futiles et banales

Doivent prévaloir sur les sentiments de haine et de soif de vengeance

Tu as causé en nous un ressentiment immense

Alors à toi, je dis clairement, Vive la résistance !


Tu peux m’arrêter, me crucifier un soir ou un matin

Dans ton armée, je deviendrai un mutin

Tu peux m’arrêter me torturer

Mais tu n’auras jamais ma liberté !


Tes menaces assombrissent le ciel de notre Grande Ile

Sache que ton audace aura été futile

Aux dix sept millions huit cent autres malgaches

Hélas !

Car ton avènement ne fait l’objet d’aucune légitimité

A nos yeux comme à ceux de l’ étranger


Dans mon petit village d’Anjanapara, rien ne nous lie, tout nous sépare

Nos vies sont rythmées par le culte des ancêtres et l’élevage de zébus

A la grande capitale tu t’insurge et tu te prépares

Ta vie est rythmée par le culte d’internet et la pratique de tous les abus

Y compris l’abus de pouvoir


Le comble de ta trahison et que tu es devenu « be rahonana »

Et que notre cher Oncle et jadis respecté Ratsirahonana

Soit un des instigateurs de cet ignoble coup d’Etat

Mais, toi et moi le savons, l’argent rend aveugle et ça va de soit.


Alors derrière toi tu as rassemblé

« Has been », vengeurs, crocodiles et grands frustrés

Je souhaite que ta victoire soit éphémère

Du bling bling au blah blah tu ne peux te taire


A mon peuple, je dis réveillons-nous

Restons Uni, restons debout

Car tu peux nous arrêter, tu peux nous crucifier

Tu n’auras jamais notre liberté !


Puisque nous ne sommes plus sur les bancs de l’école

Puisque nous ne sommes plus du même rang

Puisqu’il ne reste plus rien de nos idéo communes – et rien de ta parole

Chacun sa route, mais nous jouons désormais dans la cour des grands


Alors Je te défie et je te dis :


Vive les valeurs ancestrales ;

Vive les valeurs démocratiques universelles

Tu grilles les étapes, tu poses des ultimatums

Tu pilles la Constitution et tu refuses un referendum


Je te défie et je te dis :


Vive Notre Nation Unie

Et ma résistance a commencé par

Une lettre aux Nations Unies


Même si partout, on inscrira ton nom

Dans notre esprit et nos cœurs, tu n’es pas Président

Par ton mépris, notre Tanindrazana est pointé du doigt

Tu bafoues l’ordre, tu bafoues le Droit


Je t’observe et je t’analyse, mais….ma parole

Tu ne laisseras dans ma mémoire que le souvenir d’un petit camarade, pas très doué

Sur les bancs de l’école


Toujours tiré à quatre épingles et costumé, trait tirés et teints moins frais

Tu es loin d’être celui que tu parais

Tu as perdu le sens des réalités

A l’Ambassade du pays de Voltaire ou tu as séjourné

T’as t-on au moins prévenu qu’un « bien mal acquis n’en profite jamais ?! ;-)



De la part Angelina Soamininala

du petit village d’Anjanapara


Post Scriptum : Ceci est le sentiment des quelques millions de malgaches à qui tu as refusé la liberté de s’exprimer !

Nampidirin'i Angelina Soamininala @ 01:54, 2009-03-21 [Valio]

Bravissimo!

Eken'e! Ekena!

Misaotra Angelina dia ho lava velona ianao e! Mankasitra!

Nampidirin'i Jao @ 02:52, 2009-03-21 [Valio]

Gasy ka manja ianao ry Angelina a!

Nampidirin'i Mpamaky Matetika @ 03:28, 2009-03-21 [Valio]

miala satroka

dia miondrika am-panajana, Angelina! voalazanao daholo ny zava-drehetra! Misaotra betsaka nizara aminay ny fihetse-ponao, nisolo vava anay! Ho tahian'Andriamanitra! Handresy ny Tolona! Hijoro hatrany anie Madagasikara mahaleo tena, malagasy tsy terena.

Nampidirin'i gasi @ 09:19, 2009-03-21 [Valio]

Nampidirin'i Angelina Soamininala

mihetsika daholo ny hadalanareo gasy satria tsy ravalo mpanagadra intsony ny eo, hoy ilay namana pro-ravalo izay;dictateur ohatran-dravalo ihany no mendrika ny gasy;indrisy
Nampidirin'i ravalomanody @ 09:24, 2009-03-21 [Valio]

TSara be ilay ry izy Angelina ! Tena variana aho namaky azy marina.

Nampidirin'i Kdaombaramita @ 11:30, 2009-03-21 [Valio]

Tokony hasiana fandaminana matotra tokoa ilay 29 marsa e!
Ny fianakaviam-be iraisam-pirenena aza mahatsapa ny rariny sy ny hitsiny ary tena TSY manao vain-drahalahy tsy maharary ka isika hanateran-kira indray ve no milaza ho tsy mahay . SAHIA MANDRAY ANDRAIKITRA FA NY MITABE TSY LANIN'NY MAMBA ary NY HERY TSY MAHALEO NY FANAHY ; IZAY MITAMBATRA VATO ARY IZAY MISARAKA FASIKA ;

Nampidirin'i mandarine @ 13:25, 2009-03-21 [Valio]

Aiza i Ravalomanana ?

Miarahaba anao Jentilisa,

Ianao izay manara-baovao sy mahazo vaovao, mitaintaina izahay hoe : aiza Ravalomanana ? mbola velona sa efa maty ? Mba ataovy izay ahitana ny valin'io, mba mangataka mafy aminao.
Misaotra mialoha.

Nampidirin'i RAHERY @ 21:56, 2009-03-23 [Valio]

Aiza i Prezidà

toa very hevitra tokoa ny rehetra mikasika ny Prezidà. Nalahelo ny fo raha nisy tsaho nilaza fa dia nidiran'ny capsat an-keriny tao na koa hoe navadiky ny mpiandry azy dia toa hoe nentin'izy ireo rehefa avy nanaovany herisetra... ka manahy izahay sao efa nogejaina ny filoha satria araka ny vaovao azo dia toa hoe miteny foana sy mampitandrina ny amin'ny fiahiana ny ainy sy ny an'ny akaiky azy ireto firenen-dehibe hatramin'izao?

Nampidirin'i Tsimiova @ 09:36, 2009-03-24 [Valio]

Any Swaziland izy , mitohy ny tolona !!!

Nampidirin'i mandarine @ 21:04, 2009-03-24 [Valio]
Hampiditra hevitra

E-mail me when comments occur on this article
Momba ahy
jentilisa

Vasoky ny tambajotra sosialy tahaka ny Facebook,Twitter sy ny karazany ny blaogy amin'izao fotoana. Mora miely vetivety ny hevitra sy izay voasoratra amin'ireo sehatra ireo.

Misy lafiny iray anefa tsy ahavoazan'izy ireo mihitsy ny blaogy dia ny fitehirizana.Rehefa karohina ny vontoaty iray dia sarotra hita kokoa ny vokatry ny fitadiavana avy amin'ireo tambajotra sosialy ireo.Izay lafiny izay no tsy maharesy tondromaso ny blaogy satria mora hita kokoa ny vontoatiny rehefa karohina amin'ny alalan'ny mili-pitadiavana.

Momba ny eto manokana indray, tsy hianona intsony amin'ny vaovao eto an-toerana aho fa hisokatra kokoa amin'ny manerantany, na amin'ny sehatra ankapobeny. Hosoratana avokoa na eritreritra sendra nandalo na revin-gadra, na fanehoan-kevitra mety hanafintohina ny mpamaky. Mety ho tezitra ianao amin'izay voasoratra nefa ny hisokafan'ny saina handinika sy hamakafaka ary handanjalanja no tena kinasa ambadiky ny lahatsoratra. Ka mazotoa daholo ary ny hevitra anie no hiady fa tsy isika no hifandramatra!

calendar
« Novambra 2019 »
Ah At Ta Ar Ak Zo As
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
Tahiry
Credits
LifeType IE7 XHTML CSS Firefox